FEEBAT – MODULE RENOVE Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique de Logements

FEEBAT – MODULE RENOVE Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique de Logements FEEBAT – MODULE RENOVE Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique de Logements

cliquez sur les images pour les agrandir

FEEBAT – MODULE RENOVE Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique de Logements
FEEBAT – MODULE RENOVE Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique de Logements FEEBAT – MODULE RENOVE Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique de Logements
/ / /

FEEBAT – MODULE RENOVE Devenir Responsable Technique en Rénovation Energétique de Logements

Dates :

- du 21 au 23 février 2018 à Evreux

- du 19 au 21 mars 2018 à Caen

- du 9 au 11 avril 2018 à Bourgtheroulde

 

Objectifs de la formation :


- Comprendre le fonctionnement énergétique d’un bâtiment dans le contexte du « PREH »
- Connaître les principales technologies clés, les différentes solutions d’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment, leurs interfaces
- Dans le cadre d’une approche globale, savoir appréhender et expliquer le projet de rénovation énergétique, en interprétant une évaluation énergétique

 

A l’issue de la formation, le participant aura acquis les compétences en efficacité énergétique exigées par l’avenant n° 1 relatif à la Charte d’engagement définissant les conditions d’obtention de la mention RGE « Reconnu Garant de l’Environnement ».

 

CONTENU :


Présentation du formateur
- Présentation du programme et de ses objectifs (explication sur la charte RGE)
- Recueil des attentes des participants
1.1 Connaître le contexte et les enjeux :
- Les enjeux énergie environnement de la filière bâtiment (3x20, plan de rénovation 500 000, facteur 4…)
- L’état du marché (les perspectives de travaux,…)
- Le contexte du PREH, les incitations financières - Les enjeux de l’éco-conditionnalité
1.2 Comprendre le fonctionnement thermique d’un bâtiment
- Les principales causes de déperditions thermiques d’un bâtiment
- Rappel des principales grandeurs et unités de la thermique du bâtiment (R, U, Up, Uw, lambda, Sw, classement AEV)
- Savoir identifier la performance des produits, procédés, technologies au travers des différents moyens de déclaration et de preuve, eu égard aux différentes caractéristiques de la thermique du bâtiment.
- Les phénomènes de circulation d’air dans le bâtiment
- La problématique de migration de vapeur d’eau dans les parois
1.3 Connaître le contexte réglementaire
- Réglementation thermique dans l’existant (éléments par éléments)
- Cadre réglementaire spécifique aux extensions et surélévations
- Le cadre du DPE (tel que défini par la réglementation en vigueur)
1.4 Savoir repérer les principaux risques (défaut de mise en oeuvre, choix des produits/procédés, dimensionnement) en fonction des différents types de bâti, savoir les prévenir
- Les principaux risques associés aux travaux d’amélioration de la performance énergétique du bâtiment : condensation (humidité, moisissures,…), défaut de ventilation (mauvaise qualité de l’air…)
- Connaître leurs origines et savoir les prévenir : enjeux et importance de l’auto contrôle
2.1 Connaître les principales technologies clés :
Technologies abordées :
- Les parois opaques (isolation de la toiture, des murs, des planchers : ITE, ITI), les parois vitrées et menuiseries, la ventilation et qualité de l’air (ventilation naturelle, VMC simple flux, VMC double flux), systèmes de chauffage et d’ECS (dont EnR), éclairage, régulation
- Connaître les principales technologies concernées et identifier les ordres de grandeurs des performances de ces produits et procédés
Pour chaque technologie :
- Rappeler les points singuliers incontournables au regard de la performance énergétique au sein d’un même corps d’état
- Identifier les interfaces possibles entre les travaux menés par les corps d’état sur cette technologie et les risques associés
2.2 Connaître les différentes solutions d’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment :
- Connaître les principales technologies concernées et identifier les ordres de grandeurs des performances de ces produits et procédés
- Rappeler les points singuliers incontournables au regard de la performance énergétique au sein d’un même corps d’état
2.3 Identifier les interfaces et les risques de dégradations associées
- Identifier les interfaces possibles entre les travaux menés par les corps d’état sur cette technologie et les risques de dégradations associées
3.1 Démontrer les intérêts d’une évaluation thermique
- Présentation du principe de l’évaluation énergétique et justification de la plus-value qu’elle peut apporter (appui technique de simulation de travaux, vérification de la cohérence de travaux proposés)
3.2 Savoir interpréter une évaluation énergétique et en connaître les éléments de sensibilité
- Présentation d’une évaluation énergétique via un outil logiciel
- Indication des points de vigilance à respecter pour faire une évaluation thermique juste (informations essentielles à saisir, conséquences des erreurs de saisie sur le résultat…)
3.3 Connaître les scénarios de rénovation et les bouquets de travaux efficaces énergétiquement
- Identifier les combinaisons nécessaires de travaux pour améliorer la performance énergétique, en fonction des contraintes et des besoins du client : confort et usage, aides financières et budget, bâti et équipements existants (état énergétique du logement existant), optimiser et ordonner de façon pertinente les combinaisons de travaux
- Identifier l’impact énergétique des travaux proposés sur la performance globale du bâtiment en illustrant à l’aide d’un logiciel
- Identifier les incompatibilités entre les systèmes composant un bouquet de travaux
3.4 Etre capable d’expliquer le bouquet de travaux retenu à son interlocuteur et l’accompagner pour pérenniser la performance et assurer le bon usage.
- Mise en avant des argumentaires économiques, techniques et énergétiques (incitations financières, …)
- Apports sur les points clés en terme de maintenance préventive liée aux travaux et/ou aux équipements : contrats de maintenance, conseils d’utilisation des équipements, recommandations d’usage et d’entretien, conseils pratiques

 

QCM de validation des connaissances (24 bonnes réponses minimum exigées / 30 questions)

 

Le contrôle individuel de connaissances théoriques de chaque responsable technique proposé en fin de 3ème journée est obligatoire depuis le 1er janvier 2015 (cf. arrêté du 19 décembre 2014 définissant les cahiers des charges des formations relatives à l’efficacité énergétique et à l’installation d’équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable, paru au J.O du 26 décembre 2014).

 

Durée : 21 heures - Coût : 660 € HT / personne - Public visé : Responsable technique de l’entreprise de bâtiment - Prérequis : Maitriser les fondamentaux de son métier - Moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement : salle de formation équipée de vidéoprojecteur - Supports pédagogiques remis à chaque participant - Pédagogie interactive intégrant des apports théorique, des échanges avec les participants, des études de cas / mises en situation / jeux de rôle / Plateforme pédagogique et/ou maquette - Modalités d’évaluation : Fiche d’évaluation Evaluation théorique par QCM en fin de formation Délivrance d’une attestation de présence et d’une attestation de formation avec le résultat du QCM.

 

Le CEREF BTP, Centre Régional de Formation du BTP, à BOURGTHEROULDE proche de ROUEN 76, du Havre 76 et d'Evreux 27 accueille les stagiaires en formation du lundi au vendredi de 8h25 à 16h25.

Retour Contactez-nous